Né le 15 août 1886 à Steenwerck (Nord), massacré le 2 septembre 1944 à Armentières (Nord) cheminot ; victime civile.

Omer Ollivier était le fils d’Henri Désiré Joseph, âgé de 51 ans, terrassier et de Joséphine Amélie Ratez, âgée de 43 ans, journalière. Il se maria le 15 juillet 1911 à Cappelle-en-Pévèle (Nord) avec Florine Aglaé Savelon, dont il eut deux enfants. Il était domicilié à 9 rue Fleury, Maison Agache à La Chapelle-d’Armentières (Nord).
Ancien interné civil appelé "Brassard rouge" lors de la guerre 1914-1918, il fut embauché le 27 septembre 1909 à la Compagnie de chemin de fer du Nord au service de l’Exploitation à Armentières comme auxiliaire homme d’équipe. Il prit sa retraite en 1941 et il se consacra alors aux habitants d’Armentières en apportant son soutien aux en élèves en difficulté par la promotion du sport et de la culture à l’école Philippe-de-Girard.
Le 2 septembre 1944, une unité allemande en retraite s’engagea dans la rue Nationale d’Armentières en direction de la Belgique. Des coups de feu éclatèrent à leur passage. Ne trouvant pas ce qu’ils cherchaient, ils forcèrent la porte de l’école et après avoir inspecté toute la cour et les classes sans rien trouver, ils découvrirent quatre hommes qui se cachaient dans un petit réduit au fond de la cour, parmi lesquels Omer Ollivier. Avec lui, il y avait Pierre Lecocq, directeur de l’école accompagné de son fils Pierre, âgé de 16 ans et de Maurice Van Cortenbosch, concierge de l’école. Ils les emmenèrent au bord de la rue Sadi-Carnot où ils les fusillèrent sans jugement vers 18h30 à la vue des combattants FFI qui étaient postés à l’hôtel de ville.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur la plaque commémorative rue Sadi-Carnot, sur la plaque commémorative de la SNCF en gare, à Armentières et sur le monument aux morts, à La Chapelle-d’Armentières (Nord).
Sources

SOURCES : Laurent Thiery dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017 pages 1109/10.—Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable