Né le 21 octobre 1920 à Tullins (Isère), mort au combat le 28 août 1944 à Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône) et déclaré mort le 29 août 1944 à l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère) ; domestique agricole ; résistant de l’Armée secrète

Angel VISINI
Angel VISINI
Photo : Jean-Luc Marquer
Angel Visini était le fils de Louis et de Françoise Bonnetti, son épouse.
Célibataire, il était domestique agricole et habitait à Vourey (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis de Chambarand, secteur 3 de l’AS-Isère.
Il fut tué lors des terribles combats contre les Allemands qui eurent lieu le 28 août 1944 à l’Est de Lyon, sur les communes contigües de Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône).
Le 29 août 1944, les morts furent chargés dans un camion et conduits à la morgue de l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère). Les décès furent enregistrés à cette date dans cette localité.
Angel Visini obtint la mention « Mort pour la France » et fut décoré de la Croix de guerre à titre posthume.
Il est enterré au cimetière de Vourey.
Son nom figure sur le monument aux morts de Vourey, sur la stèle FFI de Saint-Bonnet-de-Mure et sur la plaque commémorative du camp de Chambarand à Viriville (Isère).


Notice provisoire


Voir : Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure, 28 août 1944
Sources

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 597587 (nc) ; GR 19 P 38/5 — AVCC Caen, AC 21 P 171917 (nc) — Mémorial GenWeb.— Mémoire des hommes — Geneanet — État civil.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable