Né le 8 juillet 1888 aux Avenières (Aujourd’hui, Les Avenenières-Veyrins-Thuellin, Isère), massacré le 27 août 1944 à Mionnay (Ain) ; profession inconnue ; victime civile.

Alexandre Pollaud-Dulian était le fils d’Alexandre, Antoine Pollaud-Dulian, manufacturier, et de Marguerite, Antoinette Rollet, son épouse.
La famille s’installa dans le Rhône et il fut recensé à Lyon (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon).
Il s’engagea pour 3 ans le 9 octobre 1907 et rejoignit les rangs du 23e R.I.
À l’issue de sa période d’engagement, il devint sous-officier dans la réserve.
Il avait le grade d’adjudant lorsqu’il fut rappelé sous les drapeaux, le 2 août 1914.
Il rejoignit le 158e R.I. où il servit durant toute la durée de la guerre. Il fut rendu à la vie civile le 25 mars 1919.
Il épousa Françoise, Marguerite, Louise Delanney, à Lyon VIe arr. le 26 juillet 1915. Le préfet du Rhône et le préfet de la Seine figuraient parmi les témoins du mariage !
Le couple s’installa à Nice à partir de 1923.
On ignore quand il revint dans la région lyonnaise.
Le 27 août 1944, alors qu’il circulait (pour un motif inconnu) à bicyclette, vraisemblablement en compagnie d’Auguste Lerbs et de Jacques Dumas, il fut tué par des tirs allemands à Mionnay (Ain). Ces derniers étaient alors engagés au combat face à des maquisards du Camp Didier.
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 388634 (nc) — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Fonds du service du Mémorial de l’oppression et de la délégation régionale du Service de recherche des crimes de guerre ennemis, 3808 W 96 (nc)., RMM, 1R22 P. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 74. — Geneanet. — État civil

Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable