Le maquis de la Piquante Pierre à Basse-sur-le-Rupt subit les assauts allemands du 16 au 21 septembre. Il fut pratiquement décimé. Un monument commémoratif sur lequel est gravé le nom des 82 tués du maquis a été érigé sur son emplacement.

Le maquis dépendait du IVe groupement des Vosges et comprenait deux parties : le camp de Noiregoutte installé en avant-poste à Rochesson, à six kilomètres au nord du maquis principal, situé entre Basse-sur-le-Rupt et La Bresse. Des parachutages d’armes et de matériel furent effectués le 27 août 1944.
Le camp de Noiregoutte fut attaqué par l’ennemi le 16 septembre 1944 à cinq heures du matin par environ un millier de soldats allemands. Les 380 hommes que comptait le maquis, dirigé par le lieutenant Mathis, livrèrent combat puis durent se retirer et prirent position à l’étang de Jemmenau-Faing et sur la chaume de Miaremont. On dénombra 14 tués chez les maquisards et 80 tués et plusieurs centaines de blessés du côté des forces allemandes.
Le maquis principal compta progressivement jusqu’à 1 300 hommes. L’attaque allemande sur la Piquante Pierre eut lieu dans la nuit du 19 au 20 septembre avec un brouillard intense qui empêcha l’ennemi de recourir à l’aide d’un renfort aérien. Les attaques allemandes vont se succéder jusqu’à 18 heures sans que les maquisards faiblissent. La nuit suivante, la majeure partie du maquis décrocha, ne laissant sur place qu’une centaine de combattants. Ils seront attaqués le lendemain, 21 septembre, mais réussiront à maintenir leur position et décrocheront ensuite pour rejoindre le gros des troupes. Ce fut un échec pour l’occupant qui aurait eu 480 tués. De leur côté les maquisards eurent 20 morts au combat et 54 fusillés prisonniers. Dix civils furent exécutés.
Le monument érigé à la Piquante-Pierre porte le nom des 74 FFI et 9 civils, tués ou fusillés lors des combats des 16, 20 et 21 septembre :
ALBERT Étienne
AMET Maurice, Louis, Émile
ANTOINE André, Clément
ANTOINE Jean, Isidore
BALLAND Marcel ou Georges Robert
BLAISE Marcel
BOUILLET Pierre
BRESSON Émile, Delphin
CARITEY Paul, Henri, Joseph
CHAPMANN François, Louis, Percy, Addison
CLAUDE Jean, Claude
CLAUDE Jean, Henri, Albert
CLAUDEL Michel
CLAUDEL Pierre, Jean, Jules
CLAUDEL Robert, Marie, Bernard
COLLINET Michel, André
CORTI Antoine, Louis
CUNY Georges, Henri, Jean
CURIEN Gaston
DELLE Marcel, Roger
DEMANGEON René
DEMESY Charles, Aloys
DEVOUCOUX Roger, Robert, Louis
DUBIEF Marcel
DUVIC Gilbert, Pierre
FLEURETTE Michel, Jules, Eugène
FRÉVAL Marcel, Alfred
GÉHIN André, Nicolas
GÉHIN Constant
GÉHIN Louis, Félix victime civile
GIULINI Raymond
GRANDEMANGE Adrien
GRANDEMANGE Paul, Ernest, Eugène
GROSSIR Pierre
HANS Gilbert, André
HATTON Gaston
HEIDSEICK Daniel
HENRY Maurice, Hippolyte
HOUOT André, Paul, Alphonse
JACQUEMIN Albert, Léon, Xavier
KOCH Robert Joseph
LAHEURTE Louis, Gaston, Fernand
LALEVÉE Aimé, Georges
LALEVÉE Jean Éloi
LEFEBVRE Marcel, Ghislain
LEMAIRE Michel, Marcel
LEROI Lucien, André
MARCHAL Louis, Jean, Baptiste
MARTIN Camille
MAUFFREY Marcel, Marie, Auguste
MAURICE Albert
MAURICE Charles, François
MEYER Pierre, Christophe
MULLER Robert
MUNCK Raymond
PERNET Louis, Octave
PERRIN Auguste, Marcel
PIERRAT Marcel, Henri
PIERRAT Marius, Ernest
PIERRE René, Jules
PIERRE René, Paul
PIERREL André
PIERRON René
POIROT Marcel, Gustave
POIROT Paul
POIROT Pierre
POTARD Gabriel, Henri
RÉMY Camille
RÉMY Lucien
RÉMY Pierre
ROUSSEL Paul, Georges
TARDIVAT Jeanne, Claude, Philomène épouse GÉHIN Louis victime civile
THIRIET Charles, Louis, Victor
THUET André
VALENTIN Roger
VAXELAIRE Pierre, Donatien
VILLAUME Paul, Fernand
VILLAUME René, Jean, Baptiste
VILLEMIN Maurice, Louis
VINCENT-VIRY Pierre, Raymond
VUILLEMARD Georges, Maurice, Alphonse
WIEDERKEHR Valérie, Marie, Madeleine
Sources

SOURCES : Wikipédia Maquis des Vosges et La Piquante Pierre. — Vosges passion forum Le maquis de la Piquante Pierre.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable