Né le 20 avril 1916 au Thyl (Savoie), tué le 5 septembre 1944 à Orelle (Savoie), otage des Allemands ; ouvrier ; victime civile.

Célibataire, André Bard habitait Saint-Michel-de-Maurienne où il était ouvrier.
Il fut pris en otage avec tous les hommes se trouvant au hameau de Bois-Dessous (commune du Thyl, aujourd’hui Saint-Michel de Maurienne) dans l’après-midi du 5 septembre 1944 et conduit à l’école du village de la Denise (commune d’Orelle). Vers 17h30, alors que les prisonniers étaient regroupés dans la cour, où se trouvait un canon de 105, l’artillerie française du Fort du Télégraphe pris pour cible l’école. Les femmes et les enfants purent se cacher dans les caves mais les 16 hommes furent contraints de rester à découvert. Au moins un obus toucha la cour tuant neuf hommes et faisant cinq blessés graves.
André Bard fut reconnu Mort pour la France le 2 novembre 1945.
Une stèle se trouve dans la cour de l’ancienne école de La Denise et une plaque à son nom est également apposée au mur de l’église du Thyl.
Orelle, 5 septembre 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3808 W 1321. — AVCC, Caen, 21P 309195 (nc). — Victimes de guerre en Maurienne, Maurienne Généalogie, 2007. — État civil de la commune d’Orelle.

Michel Aguettaz

Version imprimable