Né le 27 juillet 1909 à Charmes (Vosges) ; exécuté sommairement le 22 octobre 1944 ) Moyenmoutier ; garagiste ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Georges Hanus était le fils de Joseph, marchand de vélos, âgé de 44 ans et de Delphine Mocquard, âgée de 34 ans, sans profession. Il était le cadet d’une famille de cinq enfants.
Il était marié et exerçait le métier de garagiste à Étival-Clairefontaine (Vosges).
Il entra dans la Résistance au GMA (Groupes mobiles d’Alsace), sous-groupement III Saint-Dié, sous-secteur de Raon-L’Étape, le 1er juin 1944. Il fut arrêté par la Sipo-SD le 19 octobre.
Le 22 octobre 1944, un parachutiste anglais participant à l’opération Loyton et treize patriotes français dont Georges Hanus, capturés les jours précédents par les nazis furent torturés à l’école du Vivier à Étival (Vosges) puis massacrés à la scierie Barodet, dans le vallon de Ravines proche de Saint-Prayel, écart au nord de Moyenmoutier (Vosges).
La scierie fut incendiée ensuite et les restes des victimes, mélangés les uns aux autres, furent inhumés dans une sépulture collective au cimetière communal, à Moyenmoutier.
La mairie de Moyenmoutier ne possède pas son acte de décès.
Georges Hanus obtint la mention « Mort pour la France », le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il reçut la Médaille de la Résistance française par décret du 28 juillet 1955 publié au JO le 05 août 1955.
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Étival-Clairefontaine, sur la stèle commémorative 1939-1945 et la tombe collective, à Moyenmoutier (Vosges).
DIR FFI
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 51828 (nc).— SHD, Vincennes, GR 16 P 285461 (nc).— SHD GR 19 P 88 page 64.— Wikipédia Moyenmoutier, chapitre histoire.— Journal Vosges matin du 31 octobre 2015 Barodet : l’émotion palpable 71 ans après.— Une famille de Résistants, récit de Liliane Jérôme, 4 septembre 2011.— Mémoire des Hommes.— Le double massacre de Saint Prayel Ravines. 22 octobre 1944 Photos des 14 hommes.— Mémorial Genweb.— Recensements de population Charmes, année 1911.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable