Née le 11 mai 1888 à Hostun (Drôme), tuée par fait de guerre (bombardement allemand) le 22 août 1944 à Saint-Marcellin (Isère) ; ménagère ; victime civile

Clara, Antonia Girard était la fille de Philomin et de Céline Baret, son épouse.
Le 20 avril 1911, à Hostun (Drôme), elle épousa Auguste, Cyrille Belle dont elle était veuve depuis 1938. Le couple eut deux enfants. Elle habitait Saint-Hilaire-du-Rosier (Isère).
Le 22 août 1944, jour même de la libération de Saint-Marcellin, des avions allemands bombardèrent et mitraillèrent la ville. Quatre bombes tombèrent sur le centre ville.
Par-delà les dégâts matériels, l’on constata malheureusement que deux bombes tombées place d’Armes et Boulevard Gambetta avaient blessé 25 personnes. 8 d’entre elles furent trouvées mortes dans les décombres du bâtiment qui se trouvait au n°1 du boulevard Gambetta. Parmi elles, Clara Belle, déclarée morte à 17 heures.
Elle obtint la mention « Morte pour la France ».
Son nom figure sur les monuments aux morts de Saint-Hilaire-du-Rosier et de Saint-Marcellin et sur une plaque commémorative, place d’Armes à Saint-Marcellin.


Voir : Saint-Marcellin
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 311259 (nc). — Geneanet. — État civil.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable