Né vers 1914 en un lieu non connu, sommairement exécuté le 12 juillet 1944 à Genas (Isère puis Rhône).

Le 12 juillet 1944, vingt-deux détenus furent extraits de la prison de Montluc à Lyon et furent conduits à Genas (Isère, Rhône) dans un camion escorté par deux voitures noires. Ils arrivèrent vers 19 heures au lieu-dit Bouvaret. Des soldats allemands les firent descendre du camion et tirèrent plusieurs rafales de mitraillettes, fauchant vingt hommes. Les deux derniers détenus tentèrent de s’enfuir en traversant une haie et furent également exécutés. Les Allemands abandonnèrent les cadavres sur place et repartirent en direction de Lyon. Les victimes furent inhumées au cimetière de Genas.
L’acte de décès n° 21 fut établi le lendemain à la mairie de Genas.
« Le douze juillet mil neuf cent quarante quatre à dix-neuf heures trente un individu du sexe masculin dont l’identité n’a pu être établie est décédé au lieu dit Bouvaret, dont le signalement est le suivant : agé de trente ans environ taille un mêtre soixante cinq, cheveux chatains foncés un promolaire supérieur coté gauche métal blanc, costume gris a petite rayure bleu, une pochette a carreau bordée rouge, chaussette coton marron, veste pyjama, pas de caleçon, souliers. Dressé le treize juillet mil neuf cent quarante quatre à dix heures, par nous Aimé Dalbion, Président de la Délégation Spéciale de Genas.
N° d’identification : 2 »

Cet inconnu ne fut jamais identifié.
Il est mentionné sur le monument commémoratif situé chemin des Fusillés à Genas.
Voir la monographie du lieu d’exécution
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, Mémorial de l’oppression, 3808 W 483. — Mémorial GenWeb. — État civil.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable