Né le 23 août 1909 à Dieulouard (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 9 septembre 1944 à Belleville (Meurthe-et-Moselle) ; ajusteur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Paul Glandié était le fils de Eugène, forgeron et de Marie Bonaventure, sage-femme.
Il épousa Eugénie, Léontine Gouthier le 1er juin 1935.
Il exerçait le métier d’ajusteur à Pompey. Il avait une fille, Yvette née en 1931. En 1936, il était domicilié rue Porte Boulot, à Dieulouard.
Résistant fait prisonnier durant les combats pour la libération de Belleville, il fut sommairement exécuté le 9 septembre 1944, fusillé par les Allemands en compagnie de Alain René Vuillaume.
Paul Glandié fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative FFI érigée sur la RN57, en venant de Nancy, à mi-chemin entre Belleville et Dieulouard, un peu avant le poste de chargement de la mine, à Belleville (Meurthe-et-Moselle) et sur le monument aux morts de Dieulouard.
Sources

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 259410 (nc).— Mémorial Genweb.— Recensements de population Dieulouard 6M 33/156 années 1911 et 1936.— Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable