Né le 21 avril 1893 à Plougoin (Finistère), mort en action le 6 août 1944 à Lannilis (Finistère)  ; retraité ; résistant FFI.

Domicilié au bourg de Tréglonou, village situé à proximité de la côte des Abers, François Fahlun était retraité.
Les résistants FFI très actifs dans le secteur réceptionnèrent le 2 août 1944 à Tréglonou, un parachutage d’armes. Sur ordre du commandement FFI, ils prirent le maquis à Kériel en Tréglonou le 5 août 1944, et sous la direction du chef cantonal de Lannilis, l’ex-gendarme Jean Derrien alias Jean-Maurice, d’attaquèrent le camp allemand du bois du Manoir de Kerbabu situé à deux kilomètres de Lannilis. Les occupants informés avaient regroupés une centaine de soldats alors que les FFI comptaient sur un effet de surprise à une heure du matin ainsi qu’ un nombre limité d’adversaires. Les FFI en décrochant perdirent dix hommes tués ou achevés dont François Fahlun.
Les victimes étaient : Jean Caraès, François Coum, François Falhun, Prosper Guiziou, Jean-François Laot, Jean-Louis Landuré, Olivier Le Bris, François Rolland, Roger Stéphan et Théophile Troadec.
Mort pour la France, il fut homologué Interné résistant (IR), soldat FFI (période validé 1er juin au 6 août 1944) et médaillé de la Résistance par décret du 29 novembre 1955 JO du 13 décembre 1955).


Lannilis (Finistère), Manoir de Kerbabu, 6 août 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Finistère, fonds Alain Legrand, 208 J. — Ordre de la Libération. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 215324 (nc). — AVCC, Caen, 21 P 643315 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 215324 (nc), GR 19 P 29/3 (en ligne). — AVCC, Caen, AC 21 P 181640, AC 21 P 643315 (nc). — Georges-Michel Thomas, Alain Le Grand, Le Finistère dans la guerre 1939-1945, tome 2 p. 100, Éditions de la Cité, 1981.— [https://www.resistance-brest.net/article2279.html].

Annie Pennetier

Version imprimable