Né le 8 août 1913 à Smyrne, aujourd’hui Izmir (Turquie), mort en action le 5 juillet 1944 à Dornas (Ardèche) ; marchand forain ; résistant FTPF, homologué caporal-chef des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Photo : Geneanet, sous licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons
Haïm, Vidal LÉON était le fils d’Abram LÉON et de Rifkoula BOULISSA, son épouse.
Il épousa Marie, Fernande Crex le 3 juin 1933, au [Le] Pontet (Vaucluse).
Il était domicilié 18 Rempart Saint-Lazare, à Avignon (Vaucluse), et exerçait le métier de marchand forain.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs de la 7102e compagne de FTPF de l’Ardèche. Il portait le matricule 73873. Ses services sont homologués à partir du 6 juin 1944.
Le 5 juillet 1944, sa compagnie étant engagée contre les Allemands au Cheylard (Ardèche) qui voulaient reprendre la ville tenue par les résistants depuis le 6 juin 1944, il fut tué au volant d’un camion de troupe mitraillé par un avion ennemi, au lieu-dit "Pont-de-Deux-Eaux", à Dornas (Ardèche).
Haïm Léon obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, caporal-chef des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Il est enterré au cimetière de l’avenue Eisenhower à Avignon (Vaucluse).
Son nom figure sur le monument aux morts du Pontet (Vaucluse), sur la plaque commémorative aux juifs du Vaucluse déportés et exterminés à Avignon, montée des Moulins et sur une stèle commémorative érigée à Dornas (Ardèche).


Voir : Dornas, 5 juillet 1944
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 77852 (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 362860 (nc) ; GR 19 P 7/3, p. 3. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — Informations transmises par sa petite-fille.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable