Né le 23 juillet 1915 à La Longine (Haute-Savoie), exécuté sommairement le 1er septembre 1944 à Bruay-en-Artois (Pas de Calais) ; policier ; résistant Réseau Sylvestre Farmer, SOE – WO.

Paul Courvoisier était en 1944 policier au commissariat de police de Bruay. Il s’était engagé dans la Résistance avec plusieurs collègues (dont Robert Jasez et Charles Sirguey) rejoignant le réseau Sylvestre Farmer, fondé en 1942 dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme, et appartenant au SOE (Special Operation Executive) section F. Ce réseau également connu sous l’étiquette WO (War Office) était spécialisé dans la recherche de renseignements sur les installations allemandes et en particulier sur les rampes de V1 ainsi que dans les sabotages. Paul Courvoisier agent de renseignement et action des services secrets britanniques appartint au secteur d’Auchel (SHD Vincennes GR 19 P 62/8 page 11).
 
Le 1er septembre 1944, alors que les troupes allemandes accéléraient leur retraite, les différents mouvements de résistance de Bruay-en-Artois et des communes voisines, se mirent d’accord pour lancer un mot d’ordre de soulèvement général. Le 31 août 1944, la Kommandantur de Bruay évacua la ville. Dans la nuit les groupes de résistants entrèrent en action et occupèrent la ville. Aussitôt, dans toute la ville, la Résistance s’attaqua aux différents objectifs désignés et aux convois allemands qui repartaient vers la Belgique. Le 1er septembre, l’hôtel de ville fut occupée par les résistants, cinq soldats allemands fait prisonniers y furent également amenés. Dans la soirée, une unité allemande pénétra dans Bruay et investit l’hôtel de ville pour libérer les prisonniers abattant de nombreux résistants présents. Paul Courvoisier fit partie des 16 victimes. Il était âgé de 29 ans.
 
Il obtint la mention « mort pour la France », fut homologué FFC et FFI et reçut le statut Interné – Résistant (DIR). Son nom figure sur la plaque commémorative 1939 – 1945 de la mairie de Bruay-en-Artois sous l’inscription : « Souvenez-vous dans cet hôtel de ville les fascistes allemands assassinèrent le 1er septembre 1944 ». Il figure aussi sur la plaque commémorative apposée dans le hall du commissariat de police de Bruay-en-Artois. Son nom est également inscrit à Lille (Nord) sur le monument du Réseau "Sylvestre Farmer" du « Capitaine Michel à ses morts W.O ».
Sources

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 148244 et SHD Caen AVCC Cote AC 21 P 109740 (nc). — Mémoire des Hommes, dossiers d’homologation des formations FFI, groupe WO GR 19 P 62/8. — Mémoire des Hommes. — Mémorial Genweb.

Michel Thébault

Version imprimable