Né le 13 avril 1913 à Lescar (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), exécuté sommairement le 17 août 1944 à Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP)

Jean Marie Rieupeyrous était le fils de Joseph Rieupeyrous et de Marie Germaine Julien, son épouse.
Son père fut tué à l’ennemi à Bully (Pas-de-Calais), le 6 avril 1915.
Il était célibataire et domicilié rue Saint-Julien à Lescar (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).
Il entra dans la Résistance au Corps franc Pommiès (CFP) dans la brigade de Carrère et la compagnie Lamalou.
Il fut fait prisonnier après le combat de Barcus dans le secteur de Mauléon-Barousse (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) le 9 juillet 1944. Détenu dans la prison Saint-Michel de Toulouse (Haute-Garonne), il y fut torturé puis fusillé ensuite par les Allemands dans la forêt de Buzet le 17 août 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué chasseur des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il est enterré dans le cimetière communal de Lescar.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Lescar (Pyrénées-Atlantiques) et le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).
Sources

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 132737 (nc) et AC 21 P 652522 (nc).— SHD Vincennes, GR 16 P 510958 (nc).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable