Né le 12 mars 1892 à Pleine-Fougères (Ille-et-Vilaine), mort en action le 3 août 1944 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; résistant FFI.

Léon, Mathurin, François Gillot appartint au mouvement Libération Nord. Il fut tué au pied de son domicile 25 avenue Janvier, à Rennes. La journée du 3 août 1944 fut décisive, les Allemands s’affolaient, faisant sauter les ponts sur la Vilaine et les Américains essayaient d’attaquer afin de libérer la ville. Le premier char américain fit son apparition le lendemain sur la place de la mairie.
Léon Gillot fut une des victimes d’une journée d’attente angoissée.
Reconnu Mort pour la France, il a été homologué FFI.
Son nom est inscrit sur le Panthéon de Rennes, situé dans l’hôtel-de-ville.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, 21 P 19 3090. — Mémoire des Hommes. — SHD, Vincennes, GR 16P 256040 (nc).

Daniel Heudré

Version imprimable