Né le 11 décembre 1919 à Lyon 6e arr. (Rhône, Métropole de Lyon), massacré le 13 juin 1944 à Andance (Ardèche) ; domestique agricole ; victime civile.

Eugène, Adrien, Honorine Perrin était le fils de Louis, Simon Perrin, employé, et de Pierrette, Antoinette Comberousse, son épouse.
À sa naissance, la famille habitait 109 rue de Créqui dans le sixième arrondissement de Lyon (Rhône, Métropole de Lyon).
En 1944, il était domestique agricole chez Henri Biennier à Andance (Ardèche).
Le 13 juin 1944, un soldat allemand qui contrôlait les usagers de la route entre Andance et Sarras (Ardèche) fut tué par un résistant qui circulait en automobile.
Vers 18 heures, un camion de soldats allemands arriva au village d’Andance. Les soldats tirèrent des coups de feu sur les façades et lancèrent des grenades.
Arrivant au quartier de Cueil ils firent monter dans leur camion à coups de crosse Gabriel Sauzon et Élie Dumas, cantonniers à la SNCF, qui revenaient de leur travail sur la voie ferrée Lyon-Nîmes.
Plus loin, ils firent monter Eugène Perrin et Henri Biennier qui étaient en train de cueillir des cerises dans la propriété de ce dernier au bord de la RN 86.
Barthélemy Decitre qui circulait à bicyclette sur cette route fut tué d’une rafale de pistolet mitrailleur au quartier des Pals.
Un peu plus loin, les Allemands firent descendre leurs prisonniers et les torturèrent sauvagement. Puis ils les firent s’aligner contre un rocher et les achevèrent à l’arme à feu.
Dans son témoignage, le médecin qui examina les victimes indique qu’Eugène Perrin avait été tué d’une balle dans la nuque et qu’il avait diverses plaies contuses sur le corps.
Continuant leur route les Allemands arrivèrent à Sarras vers 18h30 et poursuivirent leur action de représailles, incendiant plusieurs maisons et tuant quatre personnes.
Eugène Perrin obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts et sur une stèle érigée sur le lieu du massacre, quartier des Pals, à Andance (Ardèche).


Voir : Andance et Sarras, 13 juin 1944
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 385885 (nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 224. — Mémorial Genweb.— Mémoire des hommes. — Geneanet. — État civil, acte de naissance n°397, acte de décès n°17.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable