Né le 2 mars 1927 à Ruoms (Ardèche), massacré le 27 août 1944 à Vagnas (Ardèche) ; boucher ; victime civile.

Paul, Justin, Marcel Lavie était le fils de Joseph, Sylvain Lavie et de Marthe, Augustine, Sabaton, son épouse.
En 1944, il habitait à Vallon, aujourd’hui Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) avec sa mère, veuve, qui exerçait la profession de de bouchère. Lui-même était boucher.
Le 26 août 1944, il quitta son domicile pour aller rendre visite à sa fiancée qui demeurait à Vagnas (Ardèche).
Le 27 août 1944, vers neuf heures, Calixte Allemand, un résistant qui se rendait à Vagnas, découvrit au lieu-dit "Rieusec" le corps d’un jeune homme ne portant qu’un tricot de peau et tué de plusieurs balles de pistolet, dont l’une dans la nuque.
Il prévint le garde-champêtre de Vagnas et tous deux identifièrent la victime comme étant Paul Lavie.
L’acte de décès indique "tué par les Allemands".
Transporté au bourg de Vagnas, le corps fut mis en bière et inhumé provisoirement après avoir reçu une toilette mortuaire.
Paul Lavie obtint la mention « Mort pour la France » (Décision du 12 avril 1999).
Son nom figure sur le monument aux morts de Vallon-Pont-d’Arc.


Voir : Vallon, été 1944
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 363529 (nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 232. — Mémoire des hommes. — État civil, acte de décès n°3.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable