Né le 13 mars 1913 à Plonévez-du-Faou (Finistère), mort le 3 août 1944 à Spézet (Finistère) ; instituteur ; victime civile.

Instituteur à Langalet en Plonévez-du-Faou (des sources le disent à Spézet), François Le Moigne était à la pêche dans le canal de l’Aulne le 3 août 1944 tôt le matin lorsque les résistants attaquèrent sur la rive opposée une colonne allemande qui passait sur la RN 784 (actuelle RN 164) au niveau de la commune de Landeleau. Les soldats allemands répliquèrent, un projectile l’atteignit sous l’aisselle et il perdit du sang en abondance. Ses amis l’entraînèrent dans un petit bois de la commune de Spézet, où il mourut.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée.
Son nom est gravé sur la stèle commémorative des victimes des 4 et 5 août 1944 et sur les plaques commémoratives 1939-1944 à Châteauneuf-du-Faou.


Voir Landeleau, 3 août 1944
Sources

SOURCES  : Arch. Mun. de Landeleau. — AVCC, Caen, AC 21 P 368038 (nc).— Mémoire des hommes.

Annie Pennetier, Claude Pennetier

Version imprimable