Né le 11 décembre 1925 à Ruoms (Ardèche), mort le 23 juin 1944 à Vallon, aujourd’hui Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) ; courtier en vins ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Jack, Raymond, Émile MARTIN était le fils de Raoul, Numa MARTIN et de Catherine, Louise Bonnet, son épouse.
En 1936, les époux vivaient séparés, à Vallon, aujourd’hui Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche). Raoul MARTIN habitait chez ses parents quartier du Château et Catherine MARTIN habitait avec Jack chez sa grand-mère, quartier du Temple.
En 1944, célibataire, Jack Martin était courtier en vins, ayant repris l’emploi de son père, mort en 1942.
Il s’engagea dans la résistance et rejoignit les rangs du secteur D de l’Armée secrète de l’Ardèche. Ses services sont homologués à partir du 15 février 1944.
Le 23 juin 1944, vers 23 heures, selon la liste des morts du dossier d’homologation du secteur D comme unité combattante, il fut abattu en service commandé par des miliciens qui tenaient un barrage sur la route de Ruoms à Vallon.
Il serait en fait mort accidentellement, tué par un camarade qui manipulait une arme à feu dans e local qui servait d’armurerie.
Il obtint la mention « Mort pour la France » (Décision du 23 avril 1947) et fut homologué résistant, soldat des Forces françaises de l’Intérieur.
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière communal de Vallon-Pont-d’Arc.
Son nom figure sur le monument aux morts de Vallon-Pont-d’Arc.


Voir : Vallon, été 1944
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 88956 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 397885 (nc) ; GR 19 P 7/31, p. 28 et 45. — Arch. Dép. Ardèche, recensement, Vallon, 1936, p. 2 et 7. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Informations transmises par Pierre Bonnaud — État civil, acte de décès n°29.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable