Né le 14 avril 1925 à Valence (Drôme), mort en action le 15 août 1944 à Saint-Georges-les-Bains (Ardèche) ; résistant FTPF, homologué Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Paul, Marius JACOB était le fils de Cyrille, Louis, Joseph JACOB, et de Marie, Antoinette Bilon, son épouse.
En 1936, la famille habitait le bourg à Portes-lès-Valence (Drôme). Cyrille JACOB, après avoir été longtemps coiffeur, était devenu camionneur, patron. Paul était le dernier né d’une famille d’au moins quatre enfants.
En 1944, il exerçait la profession de manœuvre.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs de la 7113e compagnie de FTPF de l’Ardèche. Ses services sont homologués à partir du 1er juillet 1944.
Il fut tué en action le 15 août 1944 à Saint-Georges-les-Bains (Ardèche), lors des combats contre les Allemands qui venaient d’investir la commune voisine de Charmes-sur-Rhône (Ardèche).
Son corps fut découvert le 16 août au bord de la route nationale 86 au quartier des Roches.
Paul JACOB obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Il est enterré au cimetière communal de Portes-lès-Valence.
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative de la mairie à Saint-Laurent-du-Pape (Ardèche), sur le monument aux morts, la plaque commémorative de la mairie et la plaque commémorative du cimetière, à Portes-lès-Valence et sur le monument commémoratif départemental, à Mirmande-Saulce-sur-Rhône (Drôme).
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 57344 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 303208 (nc) ; GR 19 P 7/14, p. 2. — Arch. Dép. Drôme , recensements, Portes-les-Valence, 1911, p. 8, 1936, p. 27-28. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil, acte de décès n°14.

Jean-Luc Marquer

Version imprimable