Né le 11 décembre 1918 à Maillas (Landes), abattu le 21 avril 1944 à Allons ; victime civile.

Adrien Lataste était le fils de Jean, né en 1887, et de son épouse Catherine née en 1892. Au recensement de 1921 à Maillas, il était le dernier d’une fratrie de trois enfants, après Adrienne née en 1911 et Gabrielle née en 1914.
En avril puis en juin 1944, Allons fut la cible de plusieurs interventions des troupes allemandes en vue d’anéantir le maquis FTP Arthur qui opérait à partir de la forêt environnant le bourg, lequel était aussi une source de ravitaillement pour les maquisards.
Le 21 avril 1944, un convoi motorisé venant de Bordeaux (Gironde) investit le bourg d’Allons et un officier réquisitionna des locaux pour le cantonnement de 600 soldats. De nombreux otages furent arrêtés – 26 dans le bourg – afin d’obtenir des renseignements permettant de localiser le maquis. En vain. Une partie des otages furent transférés à Bazas (Gironde) puis au fort du Hâ à Bordeaux, d’où certains furent déportés. Des habitations furent pillées et incendiées et Adrien Lataste fut abattu dans son jardin situé près du bourg d’Allons.
Il obtint la mention « Mort pour la France ». Il repose au cimetière de Lubans à Allons. Son nom est inscrit sur le monument aux Morts d’Allons et sur le Mémorial d’Houeillès (Lot-et-Garonne).


Voir Allons (Lot-et-Garonne), 21 avril, 17, 25 et 30 juin 1944
Sources

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 362931 (nc). — Pierre Robin, monographies d’Allons et du bataillon Arthur, La Résistance en Lot-et-Garonne, CD-Rom AERI, 2011. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

Dominique Tantin

Version imprimable