Né le 5 août 1916 à Quinsac (Gironde), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; ajusteur ; militant communiste de Gironde.

Titulaire d’un CAP d’ajusteur, Gabriel Geneste fut embauché à la régie municipale du gaz de l’usine de Bordeaux Bacalan puis à l’usine SNCASO de Mérignac.
Militant communiste, à la suite d’un mouvement de mécontentement des ouvriers qui souhaitaient obtenir une amélioration du ravitaillement dans son usine, il fut arrêté le 25 juillet 1942 puis fusillé comme otage à Souge.
Il était marié en père de deux enfants.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – Henri Chassaing, Georges Durou, Hommage aux fusillés de la région bordelaise, 1941-1991.

Jean-Pierre Besse

Version imprimable