Né le 5 février 1924 (lieu inconnu), fusillé le 27 juin1944 au champ de tir de Chavannes à Lèves (Chartres, Eure-et-Loir) ; résistant FFI.

Résidant à Paris, résitant de Ceux de la Libération, Maurice Vadé fut arrêté pour « actes de franc-tireur ». Condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 544 de Chartres (Eure-et-Loir) le 26 juin 1944, il a été fusillé le lendemain, 27 juin, par les Allemands le jour même au champ de tir de Chavannes à Lèves, en même temps du Jacques Voyé.
Il a été inhumé dans la carré militaire du cimetière de Chartres.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII, Boîte 5, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). — Site de l’Association ARMREL.

Barbara Bonazzi

Version imprimable