Né le 11 juin 1920 à Belle-Isle-en-Terre (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; tué au combat le 3 juillet 1944 à Pluzunet (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; ouvrier à la papeterie des usines Vallée à Belle-Isle-en-Terre ; célibataire ; FTP.

Fils de Pierre Geron, chauffeur de chaudière à la papeterie des usines Vallée et de Jeanne, Marie Jobic, demeurant Loc-Maria en Belle-Isle-en-Terre.
François Géron faisait partie du maquis FTP de la compagnie « La Marseillaise » installé le 3 juillet 1944 dans une lande à Croas-Marc’hossiou en Pluzunet sur la route de Pluzunet à Bégard (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor).
Ce jour là, il se rendit au bourg de Pluzunet avec son camarade Georges Le Du pour aller récupérer des sabots laissés chez le cordonnier. En cours de route à Kerboviou en Pluzunet ils rencontrèrent une patrouille allemande qui effectuait des contrôles.
L’affrontement fut inévitable, après avoir soutenu un combat inégal en hommes et armement contre les soldats de l’armée d’occupation allemande, à cours de munitions et blessés ils furent achevés sur place. Les allemands eurent deux tués et un blessé dans le combat. Une rue de Pluzunet porte leurs noms. Un bataillon porta le nom de Georges Le Du sur le Front de Lorient (Morbihan).
François Géron avait 24 ans, son nom figure sur La stèle de Rubeus en Pluzunet, sur Le Monument cantonal de Saint-Paul en Louargat et sur La Plaque, rue Geron Le Du en Pluzunet.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable