Né le 17 décembre1923, exécuté sommairement le 28 juillet1944 à Saint-Ours-Les-Roches (Puy-de-Dôme) ; résistant FFI du Puy-de-Dôme.

Marcel Trincard était Pupille de l’Assistance Publique.
Le 27 juillet 1944, un groupement de soldats allemands de la brigade « Jesser » en provenance de la Creuse ratissa dans un but de répression et d’anéantissement des maquis du Puy-de-Dôme, la région de Pontaumur, Pontgibaud, Saint-Ours où étaient réunis, sous la présidence de Gabriel Montpied, les chefs de la résistance de cette région. De nombreux résistants y furent exécutés ce jour là, dont Paul Berre et Charles Flambard sur la commune de Saint-Ours-Les-Roches, Marcel Trincard tomba sous les balles des soldats allemands, le lendemain 28 juillet au lieu-dit Porte avec Jacques Charlevol.
Marcel Trincard a été reconnu Mort pour la France, mention faite le 02/12/1948.
Son nom est gravé sur le monument commémoratif de Saint-Ours-Les-Roches.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Puy-de-Dôme, Crimes de guerre 908W142 . — Gilles Levy et Francis Cordet, À nous l’Auvergne, Presses de la Cité, 1974 . — Gilles Lévy, Guide des Maquis et hauts-lieux de la Résistance d’Auvergne, Presses de la Cité, 1986 . — Stéphane Luc-Belmont, (carnet de route personnel de sa vie de résistant), De l’ombre à la lumière. Maquisards d’Auvergne 1942 -1945, 2005 . — Mémorial Genweb.

Huguette Juniet

Version imprimable