Né le 29 octobre 1890 à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), massacré le 26 août 1944 à Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; charpentier en fer ; victime civile.

Fils de Alain Michel Quéméré et de Alexandrine Clémentine Lamiral, veuf de Angèle Macon et époux de Marie Marguerite Husson, il était père de trois enfants, Robert, André, Roger.
Il était domicilié à Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) 5 rue de Colmar près de la route départementale 4 (avenue Roger-Salengro) empruntée par l’armée allemande en retraite vers l’Est. Maurice Quéméré y fut blessé grièvement par une balle allemande le 26 août , il mourut à l’hôpital de Créteil le lendemain.
Inhumé à Champigny-sur-Marne, son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune.
Il a été reconnu Mort pour la France.
Sources

SOURCE : Arch. mun. Champigny-sur-Marne, 4H.

Annie Pennetier

Version imprimable