Né le 15 août 1921 à Orbey (Haut-Rhin), exécuté sommairement par la Milice le 4 août 1944 à Chas (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Léon, journalier, et de Marie, née Maire, Paul Ancel fut probablement un réfugié en Auvergne plutôt qu’un expulsé de sa région natale d’Alsace, sa famille étant d’origine catholique. Il rejoignit la Résistance au sein du 2ème Bataillon FFI.
Il aurait été exécuté sommairement par les Miliciens le 4 août 1944 à Chas (Puy-de-Dôme) route de Tinlhat, alors qu’il était camouflé dans la fenière d’une ferme, après une brève fusillade avec un milicien qui fut tué par l’éclat d’une grenade.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.
Son nom figure sur le Monument Commémoratif 1939-1945 de Billom ainsi que sur une plaque à Orbey.
Sources

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 11976. Dossier Paul Ancel (nc) .— AVCC Caen, AC 21 P 7596. Dossier Paul Ancel (nc) .— Bulletin municipal de Chas, n°22, janvier 2017 .— Mémorialgenweb .— Mémoire des Hommes .— état-civil Orbey.

Eric Panthou

Version imprimable