Le 3 août 1944, au cours d’une opération de police les Allemands capturèrent puis fusillèrent à Maulichères dans le Gers, six résistants et un civil.

Le 3 août 1944, les Allemands stationnés à Aire-sur-Adour (Landes) et bien renseignés sur la résistance effectuèrent une opération de police en direction de Riscle (Gers) et de Termes-d’Armagnac (Gers).
Une partie d’entre eux se rendit au château de Saint-Gô, à Saint-Mont (Gers), domaine dirigé par Maurice Parisot, chef du bataillon de l’Armagnac. Ne trouvant pas de responsables de la Résistance, ils mirent le feu au château. Poursuivant leurs recherches, ils arrêtèrent plusieurs résistants qu’ils chargèrent dans un camion qui après avoir pris la route rencontra des crève-pneus en rentrant sur Aire, à une centaine de mètres du carrefour de "Monplaisir" à Maulichères (Gers). Furieux, les Allemands firent descendre leurs cinq prisonniers et les exécutèrent sur le champ. Gilbert Magenc qui se trouvait là fut affolé en entendant le bruit de la fusillade. Il fut abattu par les Allemands en traversant la route de Nogaro. Le 13 août le bataillon de l’Armagnac attaqua la garnison allemande et la chassa définitivement d’Aire-sur-l’Adour (Landes).


BRÉMENT René, Georges, Sylvain
FOUQUÉ Maurice, Alexandre
HECKER Ernest, Adolphe
LANSAC Pierre, Alfred
LONGEPÉE Armand, Auguste, Félicien
MAGENC Gilbert, Louis, Joseph
Sources

SOURCES : LADEPECHE.fr du 15 mai 2022 Maulichères. En souvenir du 3 août 1944, Maulichères. Ce 3 août… il y a 66 ans et [Maulichères. Perpétuer le souvenir est un mal nécessaire.— ajpN Maulichères en 1939-1945 et Arrestation dans le département du Gers en 1939-1945.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable