Né le 3 juin 1905 à Cambrai ( Nord), dit exécuté sommairement le 9 août 1944 à Saint-Symphorien (commune de Tours, Indre-et-Loire) mort en déportation le 25 août 1944 à Dora (Allemagne) ; résistant du réseau Mousquetaire.

Tous les membres de son réseau Mousquetaire furent arrêtés dont son chef le capitaine Edmond Michel. Ils étaient accusés d’avoir élaboré un plan pour faire sauter les locaux de la Sipo-SD. Maurice Lebrun et ses camarades furent incarcérés à la prison de Tours.
Il a été déporté le 15 août 1944 par un convoi parti de Paris à destination de Buchenwald et enregistré sous le matricule 77373. Il mourut le 25 août 1944 au camp de Dora.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFC au titre d’appartenance aux réseaux Delbo-Phenix et Mousquetaire, et homologué DIR déporté interné résistant. Un arrêté du 27 décembre 1993 a fait apposer sur son acte de décès la mention « mort en déportation ».
Son nom est inscrit sur le monument des fusillés de Saint-Symphorien, bien qu’il n’ait pas été fusillé, et sur le monument de la Résistance à Tours.
Saint-Symphorien – Tours (Indre-et-Loire) 9 août 1944
Sources

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16P 348259 . — MémorialGenweb. — Mémoire des hommes — Fondation pour la mémoire de la déportation (site internet bddm.org). — notes Michel Thébault.

Annie Pennetier

Version imprimable