Née le 9 juin 1898 à Saint-Floret (Puy-de-Dôme), tuée par un bombardement allemand le 30 juin 1944 à Saint-Floret ; victime civile.

Marie Thérèse est la fille de Joseph Ribeyre, boulanger, et de Anaïs Vidal. Elle se maria avec Arsène Paul Trocellier le 25 janvier 1927 à Paris (ex Seine), IV° arr.
Le 30 juin 1944, l’armée allemande bombarda la petite commune de Saint-Floret en représailles d’actes de maquisards. Dix personnes civiles furent tuées lors de cette journée dont Trocellier Marie Thérèse. Sept autres villageois pris en otage furent fusillés ou sont morts en déportation.
Elle a été reconnue « Morte pour la France » en date du 14 septembre 1945. Elle est inhumée dans la tombe familiale du cimetière communal de Saint-Floret.
Un monument commémoratif érigé dans le village rend hommage à ces martyrs victimes des bombardements, aux fusillés et morts en déportation.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 17, Crimes de guerre à Saint Floret.— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 416, Liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme mai 1945. — Mémorialgenweb. — « Il y a soixante-dix ans Saint-Floret, une journée en enfer », La Montagne, 17 mai 2014, édition du Puy-de-Dôme. — Registre matricule année 1906 de Clermont-Ferrand N°1654. — État civil de Saint-Floret.

Huguette Juniet

Version imprimable