Né le 9 mai 1921 à Marcq-en-Barœuil (Nord), fusillé le 4 février 1944 au stand du Madrillet, Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; FTPF du Havre.

Ouvrier métallurgiste, tourneur chez Schneider à Harfleur (Le Havre), il fut requis en 1942 et revint au Havre en 1943, mais ne repartit pas. Il s’engagea dans les FTP et participa à de nombreuses actions à Bolbec, Lillebonne et Rouen (grenades à la sortie du cinéma Kino Select au Havre).
Selon son dossier DAVCC de Caen, il participa à l’attentat du cinéma militaire allemand (le Select au Havre) ; il était membre des FTPF depuis le 1er août 1943 et réfractaire au STO ; il entra en résistance après sa rupture de contrat de travail chez Schneider.
Il fut arrêté à Poitiers (Vienne) le 2 janvier 1944, ramené à Rouen, torturé par la gestapo, et fusillé le 2 février 1944 à 10 heures avec ses camarades Jean Delaunay et Marcel Toulouzan. En 1944, sa famille habitait au Havre.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty et Jean-Pierre Besse). – Arch. Dép. Seine-Maritime, cote 51W428 les fusillés. – Louis Eudier, Notre combat de classe et de patriote (1934-1945), Le Havre, Imprimerie Duboc. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944, édité par l’Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime. 1994.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable