Né le 6 novembre 1904 à Plabennec (Finistère), fusillé le 15 mai 1944 à la pointe de Mousterlin en Fouesnant (Finistère) ; garagiste ; résistant, membre du réseau Vengeance.

Joseph Le Velly
Joseph Le Velly
Fils de Yves Le Velly, homme d’équipe à la compagnie des chemins de fer départementaux du Finistère, et de Marie-Olive Sequin, Joseph Le Velly, garagiste au Faou (Finistère), s’était marié le 28 août 1932 à Milizac (Finistère) avec Marie Victorine Kersimon et était père d’un enfant, .
Il appartenait au réseau Vengeance avec Maxime Dubois depuis septembre 1943.
Arrêté le 26 avril 1944 (le 23 avril selon le DAVCC) par la Sipo-SD de Landerneau en même temps que Louis Kerhouas, Jacques Guillou et Maxime Dubois lors d’une opération consécutive à la découverte d’un parachutage d’armes dont une partie était entreposée à son domicile, il fut emprisonné à Landerneau jusqu’au 29 avril puis incarcéré à la prison de Brest jusqu’au 10 mai 1944 avant de rejoindre la prison de Quimper.
Joseph Le Velly fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Quimper (FK 752 Quimper) le 15 mai 1944 pour « activité de franc-tireur ».
Il a été fusillé le même jour avec quinze autres suppliciés, ses camarades du groupe Vengeance, des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) du maquis de Pen ar Pont ainsi que deux déserteurs russes de la Wehrmacht à la pointe de Mousterlin en Fouesnant.
Voir aussi : Henri Arnal, Jean Brosset De La Chaux, Maxime Dubois, Nicolas Filatow, Roger Guéguen, Jacques Guillou, Louis Kerhoas, Robert Le Cren, Jean Le Foll, Joseph Le Velly, Charles Levenez, Gustave De Neve, Laurent Pennec, Philippe Petroschitzki.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste 1744 (Notes Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty). – J.-P. Besse, T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit. – Brewalan Biger, Jean-Pierre Sudre, Les fusillés du Finistère (1940-1944), mémoire de master, UBO, 2011. — État civil.

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable